-odonte

-odonte

-ODONTE, -ODONTIE, élém. formants
Élém. tirés du gr. , «dent» et entrant dans la constr. de nombreux mots sav. appartenant au vocab. de la zool. ou de la paléont. et de la stomatologie.
I.ZOOL., PALÉONT., STOMATOLOGIE, -odonte. Les mots constr. sont des adj., attestés ou non dans cet emploi, indiquant le nombre des dents ou des générations dentaires (monodonte, monophyodonte), la morphologie de la dent (haplodonte) ou de la denture (homodonte), son mode d'implantation (acrodonte), son aspect (cynodonte), sa couleur (xanthodonte) et qualifiant la dent ou la denture, l'espèce ou l'individu qui présente la caractéristique définie. Ces adj. employés en tant que subst. masc. plur. désignent des groupes d'animaux définis par une caractéristique dentaire commune; au sing. le subst. désigne un individu du groupe, ou, plus rarement un genre; dans ce cas, le terme en -odonte est doublé par un synon. sav. en -odon (glyptodonte, glyptodon), en -odontes (priodonte, priodontes), en -odontus (hétérodonte, heterodontus). Certains subst. existent en l'absence de l'adj. de base correspondant (infra I B). Un grand nombre des adj. en -odonte génèrent des subst. fém. dér. en -odontie (rarement des subst. masc. dér. en -odontisme) qui désignent un état pathologique ou non, une caractéristique. Celui-ci peut exister en l'absence de l'adj. de base correspondant (infra I C). Le 1er élém. est gén. issu du gr.
A. —[Les mots constr. sont des adj., employés subst. ou non et générant ou non des subst. fém. dér. en -odontie] V. acrodonte, lophodonte (s.v. loph(o)- I A), monodonte (s.v. mon(o)- S 1 b), monophyodonte, monophyodontie (rem. gén. s.v. mon(o)-), orthodonte, orthodontie (s.v. ortho-) et aussi:
bélodonte (bél(o)-, du gr. «arme de jet, trait»). , adj. Le plateau des molaires [des Mammifères] se modifie en raison des adaptations alimentaires (...). Lorsque le régime est végétarien, les mouvements de la mandibule peuvent être essentiellement latéraux; dans ce cas, des crêtes se développent dans le sens antéro-postérieur (perpendiculairement au sens du mouvement): c'est le type bélodonte (...). Le régime peut aussi être végétarien, mais avec des mouvements mandibulaires essentiellement antéro-postérieurs; dans ce cas, des crêtes apparaissent également perpendiculairement au mouvement, celles-ci sont donc transversales: c'est la disposition toechodonte des Rongeurs et des Éléphants (Zool., t.4, 1974, p.701 [Encyclop. de la Pléiade]).
brachyodonte (brachy-, du gr. «court»). , adj. (Qui présente des dents) à couronne basse (d'apr. COURTOIS 1972). La dent devenue très haute, est dite (...) hypsélodonte (...) s'opposant aux dents brachyodontes des Carnassiers et des Omnivores (E. PERRIER, Zool., t.4, 1928-32, p.3442). Chez les oligophyodontes, les dents peuvent croître selon trois modalités. Dans un premier cas, la croissance est limitée dans le temps, la couronne dentaire est basse (type brachyodonte) (...) (Insectivores, Carnassiers, Primates) (Encyclop. univ. t.5 1969, p.431). Brachyodontie. , adj. L'inadaptation des dents [au changement de végétation marqué par la substitution des prairies de l'Oligocène et du Miocène aux plantes de consistance molle de l'Éocène] est causée par la persistance des couronnes basses (brachyodontie) (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.520).
bunodonte (bun(o)-, du gr. «colline»). , adj. (Qui présente des dents) dont la surface occlusale porte des tubercules arrondis (d'apr. COURTOIS 1972). V. lophodonte s.v. loph(o)- I A ex. Emploi subst. masc. plur. ,,Groupe de mammifères ongulés artiodactyles (s.v. -dactyle), qui présentent des molaires munies de tubercules, comme les porcs`` (Lar. encyclop.). Un sous-ordre des Bunosélénodontes, d'où dérivent en divergeant les Suidés ou Bunodontes (E. PERRIER, Zool., t.4, 1928-32, p.3578).
bunosélénodonte. , adj. V. lophodonte s.v. loph(o)- I A ex. Emploi subst. masc. plur. ,,Groupe entièrement fossile de mammifères herbivores dont les molaires avaient un aspect intermédiaire entre celles des ruminants (sélénodontes) et celles des porcins (bunodontes)`` (Lar. encyclop.).
cynodonte. , adj. (Dont les dents sont) semblable(s) aux dents du chien (d'apr. COURTOIS 1972). Subst. masc. plur. V. cyn(o)- A.
diphyodonte (diphy(o)-, du gr. «à double nature, double»). , adj. ,,Qui a deux dentitions successives, l'une temporaire et l'autre permanente`` (Méd. Biol. t.1 1970). V. mon(o)- rem. gén. Primitivement, les animaux étaient polyphyodontes, les dents répondaient au type conoïde. L'homme est diphyodonte par ses incisives, canines et prémolaires, monophyodonte par ses molaires (M. DECHAUME, Précis de stomatologie, Paris, Masson, 1959, p.224). Emploi subst. masc. plur. Les diphyodontes sont les oligophyodontes à deux dentitions, une lactéale et une permanente (Encyclop. univ. t.5 1969, p.431). Diphyodontie. , adj. État, caractère d'une espèce diphyodonte. La diphyodontie n'est (...) jamais totale; les molaires, en effet, sont toujours permanentes ou, pour être plus précis, ne poussent qu'avec la dentiton définitive (Zool., t.4, 1974, p.775 [Encyclop. de la Pléiade]).
haplodonte (hapl(o)-, du gr. «simple»). , adj. Le type morphologique le plus simple est la dent conique à une pointe, ou dent unicuspidée. Caractéristique de beaucoup de Vertébrés inférieurs, ce type, dit haplodonte (...), correspond pour la dent à une fonction de préhension ou de rétention. À ce type s'oppose la dent plexodonte, dent compliquée, à plusieurs tubercules ou cuspides (Encyclop. univ. t.5 1969, p.428).
hétérodonte. , adj. ,,Qui possède des dents de plusieurs types (canines, incisives, molaires etc.)`` (Méd. Biol. t.2 1971). Denture hétérodonte. Par opposition aux Reptiles et aux Amphibiens, dont toutes les dents se ressemblent, les Mammifères sont hétérodontes, c'est-à-dire que leur denture se diversifie en types de dents adaptées à des fonctions particulières (Zool., t.4, 1974, p.775 [Encyclop. de la Pléiade]). Emploi subst. masc. 1. Au sing. Requin de Port-Jackson, type de l'ordre des Hétérodontiformes. V. Zool., t.3, 1972, p.1117 [Encyclop. de la Pléiade] Hétérodontiformes, subst. masc. plur., dér. Ordre de Sélaciens dont la denture, de petites dents pointues en avant, de grosses molaires en arrière, leur permet de se nourrir de mollusques et d'oursins (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t.9 1973, p.701). 2. Au plur. ,,Groupe de mollusques bivalves comprenant les espèces aux dents cardinales (v. cardinal1 I) peu nombreuses et de plusieurs types différenciés`` (Lar. encyclop.). L'histoire des modifications successives de la charnière [v. ce mot II A 4 b] représente celle du développement des Lamellibranches. En suivant ce critère, on obtient les quatre ordres suivants: Taxodontes, Dysodontes, Préhétérodontes et Hétérodontes (Encyclop. Sc. Techn. t.7 1972, p.256). Hétérodontie. , adj. Si la série dentaire montre (...) des dents dissemblables, il y a hétérodontie: c'est la règle générale chez les Mammifères (Encyclop. univ. t.5 1969, p.428). Les Poissons sont (...) homodontes dans leur ensemble, mais les cas d'hétérodontie sont loin d'être rares. Le requin de Port-Jackson en est un bon exemple: il a d'ailleurs reçu le nom générique d'heterodontus. Chez ce squale (...), il y a (...) une nette différenciation en canines et molaires (R. et M.-L. BAUCHOT, Les Poissons, p.31 ds ROB. Suppl. 1972).
homodonte. , adj. ,,Qui a toutes ses dents de même type`` (Méd. Biol. t.2 1971). V. supra ex. de Bauchot. Homodontie. , adj. Chez un animal donné, les dents peuvent être toutes semblables (homodontie), cas fréquent des dents haplodontes des Vertébrés inférieurs (Encyclop. univ. t.5 1969, p.428).
hypsodonte (hyps(o)-, du gr. «hauteur»). , adj. Synon. vieilli hypsélodonte ex. de E. Perrier supra (s.v. brachyodonte). Chez divers herbivores, les dents jugales subissent une forte abrasion mécanique de la couronne, ceci est compensé par une croissance de la dent prolongée une partie de la vie, la racine est courte et reste ouverte (type hypsodonte) et la couronne est très haute (Ruminants, chevaux, éléphants, certains Rongeurs comme le porc-épic) (Encyclop. univ. t.5 1969, p.431). Suivant la hauteur de la couronne au-dessus du bord alvéolaire, on distingue les molaires brachyodontes qui s'élèvent très peu au dessus de la gencive (...), et au contraire les hautes molaires à croissance généralement continue que l'on qualifie pour cela d'hypsodontes (Zool., t.4, x1974, p.779 [Encyclop. de la Pléiade]). Hypsodontie. , adj. Croissance continue des dents. Nous avons vu, (...), les Équidés acquérir l'hypsodontie au début du Miocène. Dans ce cas, les racines des molaires sont courtes et finissent par se fermer. L'hypsodontie est encore plus marquée dans le cas des dents à croissance continue dont les racines ne se ferment jamais; exemples: défenses des Éléphants, incisives des Rongeurs, canines des Suidés, etc. (Zool., t.4, 1974, p.779 [Encyclop. de la Pléiade]).
isodonte. , adj. Les Mammifères dont les dents sont (...) toutes semblables sont dits isodontes ou homodontes (E. PERRIER, Zool., t.4, 1928-32, p.3428).
labyrinthodonte. , adj. (Qui présente des dents) montrant dans leur section des replis complexes, labyrinthiformes, de l'ivoire et du cément (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t.1 1969, p.449). Les dents [des Ichtyostégaliens (v. ichtyostégidés, s.v. ichty(o)- D)] de type labyrinthodonte, étaient nombreuses et aiguës (Encyclop. Sc. Techn. t.1 1969,, p.452). Emploi subst. masc. plur. Groupe d'Amphibiens fossiles (Stégocéphales) caractérisés par les replis compliqués de leurs dents. Synon. mastodontosaures (s.v. masto- C). Les Labyrinthodontes avaient de grandes dents coniques à hétérodontie relativement peu accentuée; elles se répartissaient sur les bords des mâchoires, mais aussi sur de nombreux os du palais (Encyclop. univ. t.5 1969, p.429).
leptodonte. , adj. ,,Qui a les dents étroites`` (Méd. Biol. t.2 1971).
lipodonte. , adj. V. lipo- II et E. PERRIER, Zool., t.4, 1928-32, p.3434.
macrodonte. , adj. Qui a de grosses dents, on dit aussi mégadonte, mégalodonte (d'apr. Méd. Biol. t.2 1971). Macrodontie. , adj. ,,Anomalie de volume, le plus souvent génétique, caractérisée par un accroissement exagéré de la taille normale d'une dent (surtout incisives centrales maxillaires et canines)`` (COURTOIS 1972).
microdonte. , adj. ,,Qui a de petites dents`` (Méd. Biol. t.2 1971). Microdontie. , adj. ,,Anomalie de volume, souvent génétique, caractérisée par une diminution de la taille normale d'une dent, et souvent de la dent symétrique (surtout incisives latérales et dents de sagesse maxillaires)`` (COURTOIS 1972).
oligophyodonte. , adj. Qui présente un nombre réduit de générations dentaires avec des dentitions différentes les unes des autres. Emploi subst. masc. plur. V. diphyodonte ex. Encyclop. univ.
pleurodonte (pleur(o)-, du gr. (o)- «latéral»). , adj. Si la dent se soude par sa base comme chez certains lézards (...) on parle d'attache de type acrodonte. Lorsqu'elle se soude latéralement comme chez (...) les Iguanes, l'insertion est dite pleurodonte. Enfin, la dent peut s'insérer par enchâssement (insertion thécodonte) dans un alvéole du squelette de la mâchoire. Cette disposition se rencontre chez quelques Poissons (...) chez les nombreux Reptiles Archosauriens fossiles (Thécodontes, Dinosaures) ou actuels (crocodiles), chez les Mammifères enfin (Encyclop. univ. t.5 1969, p.428). Emploi subst. masc. plur. Ces modes de fixation ont valu respectivement aux Reptiles qui les présentent les dénominations de pleurodontes, acrodontes et thécodontes (E. PERRIER, Zool., t.4, 1928-32, p.3026).
plexodonte (plex(o)-, du lat. plexus part. passé de plectere «entrelacer»). , adj. V. supra haplodonte ex. Encyclop. univ. Plexodontie. , adj. Ce problème [origine des dents jugales des Mammifères], qui est celui de l'origine de la plexodontie, a suscité de nombreuses théories (Encyclop. univ. t.5 1969, p.430).
polyphyodonte (polyphy(o)-, du gr. «plusieurs» et «pousser; qui pousse en multiples fois ou parties»). , adj. Qui présente plusieurs dentitions au cours de son développement (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). V. monophyodonte (s.v. mon(o)- rem. gén.) et supra diphyodonte ex. de Dechaume. Emploi subst. masc. plur. Les polyphyodontes possèdent un grand nombre de dentitions successives, toutes semblables; ce sont les Poissons (jusqu'à cent dentitions successives), les Reptiles (crocodiles et serpents: jusqu'à vingt-cinq dentitions successives) (Encyclop. univ. t.5 1969, p.431). Polyphyodontisme. , subst. Fait d'être polyphyodonte (d'apr. M. DECHAUME, op. cit., p.229).
sécodonte (sec(o)-, du lat. secare «couper»). , adj. (Qui présente des dents)aiguë(s) (d'apr. COURTOIS 1972). Les dents jugales tranchantes [des Carnassiers] correspondent au type sécodonte; il est associé à des mouvements verticaux, en coup de ciseau, de la mandibule (Encyclop. univ. t.5 1969, p.430).
sélénodonte (sélén(o)-, du gr. «lune»). , adj. (Qui présente des dents) dont la surface occlusale porte des lobes en forme de croissant (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). V. lophodonte (s.v. loph(o)- I A ex.). Emploi subst. masc. plur. Groupe de Mammifères ongulés artiodactyles qui présentent des dents à saillies en forme de croissant (d'apr. Lar. encyclop., s.v. bunodonte). V. supra bunosélénodonte ex.
thécodonte (théc(o)-, du gr. «boîte où l'on dépose quelque chose»). , adj. V. supra pleurodonte ex. de Encyclop. univ.. Emploi subst. masc. plur. Ordre de Reptiles fossiles du Trias (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t.10 1973, p.437). V. supra pleurodonte ex. de Encyclop. univ. et de E.Perrier.
toechodonte (toech(o)-, du gr. «mur», par l'intermédiaire du lat.). , adj. V. supra bélodonte ex.
triconodonte (v. triconodon, s.v. -odon). , adj. (Qui présente des dents) possédant trois tubercules (d'apr. COURTOIS 1972). En ce qui concerne l'évolution de la denture des Mammifères, les paléontologues américains E. D. Cope et H. F. Osborn ont considéré comme molaire primitive une dent conique à une seule cuspide (de type haplodonte); de celle-ci serait dérivé le type triconodonte, avec trois cuspides ou tubercules alignés, qui, en se disposant en triangle (trigone), aurait donné naissance à la molaire de type trituberculé (Encyclop. Sc. Techn. t.7 1972, p.553). Emploi subst. masc. plur. Ordre de Mammifères primitifs du Trias et du Jurassique possédant des molaires à trois denticules disposés sur une même ligne (d'apr. Lar. encyclop. et Zool., t.4 1974, p.894 [Encyclop. de la Pléiade]). Les Triconodontes furent nombreux dans le Jurassique moyen et supérieur; ils devinrent très rares dans le Crétacé moyen et disparurent à la fin du Mésozoïque (Encyclop. Sc. Techn. t.10 1973, p.641).
trigonodonte. , adj. (Qui présente des dents) à trois cuspides disposées en triangle. Synon. de trituberculé (Encyclop. univ., t.7 1972, p.553, s.v. triconodonte). Stade trigonodonte (Encyclop. univ. t.5 1969, p.430).
xanthodonte. , adj. ,,Qui présente des dents jaunes`` (COURTOIS 1972).
Rem. Empr. au gr. Anodonte. ,,Qui est dépourvu de dents`` (Méd. Biol. t.1 1970). Chez les Oiseaux, on connaît l'existence de dents chez l'Archaeopteryx du Jurassique supérieur et chez les formes encore primitives de la fin du Secondaire (...); les formes actuelles sont entièrement anodontes (Encyclop. univ. t.5 1969, p.431). Emploi subst. masc. plur. (v. anodonte ds TLF t.3, p.82). Anodontie, dér. ,,Absence congénitale des dents`` (Méd. Biol. t.1 1970). L'anodontie peut être totale ou paraître totale, car la radiographie décèle parfois des germes restés inclus dans le maxillaire (M. DECHAUME, op. cit., p.225).
B. —[L'emploi subst. semble seul attesté] V. cétodontes (s.v. céto-1), glyptodonte (rem. s.v. glyptodon), gymnodontes (s.v. gymn(o)- II A), mastodonte, notodontes (s.v. not(o)-) et aussi:
anomodontes (anom(o)-, du gr. «irrégulier»). , subst. Sous-ordre de Reptiles mammaliens fossiles. Dans les groupes fossiles des anomodontes (...) les membres (...) ont à soutenir tout le poids de l'animal (E.PERRIER, Zool., t.4, 1928-32, p.3012). Les Anomodontes (...) sont en général des formes lourdes, aux os épais (...). La denture tend à une certaine différenciation, avec des canines bien individualisées (Encyclop. Sc. Techn. t.10 1973, p.449).
bradyodontes (brady-, du gr. «lent»). , subst. Sous-classe de Poissons cartilagineux (chondrichtyens, s.v. chondr(o)-). Les Bradyodontes se différencient des Sélaciens, dont ils présentent le même aspect général, par l'existence d'un opercule qui masque les fentes branchiales. Ils ne sont plus représentés que par le super-ordre des Holocéphales (s.v. hol(o)- II B 1 b) (Zool., t.3, 1972, p.1040 [Encyclop. de la Pléiade]).
créodontes (créo-, du gr. «chair»). , subst. Ordre de Carnivores fossiles. Les premiers Carnivores connus sont anatomiquement tout différents des Carnivores actuels: ce sont des Créodontes qui (...) disparaissent (...) pour être remplacés par des Carnivores Fissipèdes; chez ceux-ci les dents carnassières sont fortes et ce sont toujours la quatrième prémolaire supérieure et la première molaire inférieure, tandis que chez les Créodontes les carnassières ou sont moins développées ou occupent d'autres positions (Zool., t.4, 1974, p.658, [Encyclop. de la Pléiade]).
dysodontes. , subst. ,,Ordre de mollusques bivalves, souvent fixés au rocher par un byssus ou l'une de leurs valves, n'ayant qu'un muscle adducteur réduit, ou inexistant, à l'avant, alors que le muscle postérieur est bien développé, et conservant longtemps la crénelure cardinale primitive, dont les dents restent fonctionnelles`` (Lar. encyclop.). V.Hétérodontes ex. de Encyclop. Sc. Techn. t.7 1972, p.256.
polyodontes. , subst. Sous-classe de mollusques bivalves, comprenant toutes les espèces relativement primitives, aux dents nombreuses et médiocrement différenciées. La sous-classe comprend deux ordres seulement, les taxodontes et les dysodontes (d'apr. Lar. encyclop.).
préhétérodontes. , subst. Ordre de mollusques bivalves, dont la charnière n'a que deux dents cardinales à chaque valve et n'a pas de dents latérales (d'apr. Lar. encyclop.). V. hétérodontes ex. de Encyclop. Sc. Techn. t.7 1972, p.256.
priodonte,, ou priodontes (pri(o)-, du gr. «scie»). , subst. Le Tatou géant, Priodontes giganteus (...) se rencontre de la Guyane à l'Argentine (Encyclop. Sc. Techn. t.4 1970, p.747). Le genre Priodontes peut avoir jusqu'à 70 dents, un des chiffres les plus élevés rencontrés chez les Mammifères (Encyclop. univ. t.5 1969, p.955).
pycnodontes (pycn(o)-, du gr. «épais»). , subst. ,,Sous-ordre de poissons ganoïdes remarquables par la forme ovale et comprimée de leur corps, par leurs dents en pavé`` (Lar. encyclop.).
taxodontes (tax(o)-, du gr. «arrangement, ordre»). , subst. ,,Ordre de mollusques bivalves, ayant une charnière dont les dents, parfois très nombreuses, sont identiques et qui possèdent presque toujours deux muscles rétracteurs des valves`` (Lar. encyclop.). V. hétérodontes ex. de Encyclop. Sc. Techn. t.7 1972, p.256.
thériodontes (théri(o)-, du gr. «bête sauvage»). , subst. Sous-ordre de Reptiles mammaliens fossiles. Les Thériodontes (...) sont plus nombreux et plus variés que les Anomodontes. On distingue trois lignées divergentes: (...). [Des] deux dernières (...) sont issus, au Trias supérieur, les Mammifères. Les dents sont fortes et différenciées en incisives, canines et postcanines (Encyclop. Sc. Techn. t.10 1973, p.449).
tillodontes (till(o)-, du gr. «arracher, déchirer»). , subst. ,,Ordre aujourd'hui éteint de mammifères voisins des insectivores, des rongeurs et des carnivores (Eocène)`` (Lar. encyclop.). Les Tillodontes possédaient des incisives (....) [très] développées. Leurs molaires supérieures étaient brachyodontes et trituberculées (Zool., t.4, 1974, p.938 [Encyclop. de la Pléiade]).
toxodontes. , subst. Sous-ordre de Mammifères Notongulés d'Amérique du Sud (v. toxodon, s.v. -odon). Les Toxodontes ont vécu de l'Eocène inférieur au Pléistocène (Encyclop. Sc. Techn. t.8 1972, p.391).
C. —[Le subst. fém. en -odontie semble seul attesté]:
allotriodontie (allotri(o)-, du gr. «étrange, étranger»). , subst. fém. ,,Implantation anormale des dents`` (COURTOIS 1972).
cryptodontie. , subst. fém. Synon. de inclusion dentaire (v. inclusion B 2 d). V. COURTOIS 1972.
érythrodontie. , subst. fém. ,,Coloration rose ou rose brun des dents, observée au cours de la porphyrie [groupe d'affections héréditaires liées à un trouble du métabolisme des porphyrines]`` (Méd. Flamm. 1975). L'érythrodontie aurait un début intra-utérin. Elle n'intéresse pas la deuxième dentition (M. DECHAUME, Précis de stomatologie, Paris, Masson, 1959, p.289).
mélanodontie. , subst. fém. Mélanodontie infantile. ,,Affection frappant uniquement les dents de lait, consistant en une destruction de l'émail sur une surface plus ou moins grande,laissant apparaître l'ivoire qui prend une teinte d'un brun noirâtre. Elle serait due à la carence de vitamine C`` (GARNIER-DEL. 1972). Voir M. DECHAUME, Précis de stomatologie,1959, p.250.
oligodontie. 1. , subst. fém. Anton. de polyodontie (infra 1). [Chez les Mammifères] l'oligodontie et l'hétérodontie sont la règle (Encyclop. univ. t.5 1969, p.430). 2. Pathol. ,,Anomalie génétique caractérisée par l'absence d'une ou plusieurs dents, résultat de l'absence de développement d'un ou plusieurs germes`` (COURTOIS 1972).
polyodontie. 1. , subst. fém. Présence d'un grand nombre de dents. [Chez les Reptiles] il y a en général polyodontie et homodontie (Encyclop. univ. t.5 1969, p.429). 2. Pathol. Présence de dents surnuméraires (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972).
II.STOMATOLOGIE
A. -odonte. [Les mots constr. sont des subst. masc. désignant une partie de la dent ou de ses annexes; ils génèrent des subst. fém. dér. en -odontite et -odontose désignant des manifestations pathologiques, plus rarement des dér. en -odontie désignant une branche de la stomatologie] V. parodonte et aussi:
desmodonte (desm(o)-, du gr. «lien»). , subst. ,,Ensemble des tissus de soutien qui fixent la dent dans son alvéole synon. ligament alvéolo-dentaire, périodonte`` (MAN.-MAN. Méd. 1980). Desmodontite. , subst. Inflammation aiguë du desmodonte en rapport avec un choc traumatique fonctionnel ou accidentel, une infection pulpaire ou une thérapeutique canalienne. Synon. périodontite, arthrite (d'apr. COURTOIS 1972). Desmodontose. , subst. Forme de parodontolyse caractérisée par des phénomènes dégénératifs qui ont leur point de départ dans le desmodonte (Méd. Biol. t.1 1970).
endodonte. , subst. Pulpe et cavités pulpaires (c'est à dire chambre pulpaire et canaux radiculaires) (d'apr. Méd. Flamm. 1975). Endodontie. , subst. ,,Partie de la dentisterie conservatrice concernant le traitement de la pulpe et des cavités qui la contiennent`` (d'apr. Méd. Flamm. 1975).
périodonte. , subst. Synon. de desmodonte. La dent est rattachée au tissu osseux du maxillaire par un ensemble de faisceaux fibreux que l'on appelle le périodonte (QUILLET Méd. 1965). Périodontite. , subst. Synon. de desmodontite (supra).
B. -odontie. [Les mots constr. sont des subst. fém. désignant une branche ou une technique relevant de la stomatologie] V. orthodontie et aussi:
exodontie. , subst. ,,Branche de l'odontologie se rapportant à l'avulsion des dents`` (COURTOIS 1972).
gérodontie. , subst. ,,Branche de l'odontologie concernant la prévention, la sémiologie, la thérapeutique et le remplacement de l'organe dentaire chez les sujets âgés`` (COURTOIS 1972).
hypnodontie. , subst. ,,Traitement des dents pratiqué durant un état de sommeil provoqué`` (COURTOIS 1972).
occlusodontie (de occlusion, v. ce mot I A 2). , subst. ,,Branche de la dentisterie qui a pour objet la correction, l'équilibration et la réhabilitation occluso-articulée des dents [articulé dentaire: ,,rapport dynamique entre les arcades dentaires ou entre une dent et ses antagonistes`` (Méd. Biol. t.1 1970)`` (Méd. Biol. t.3 1972). Synon. gnathologie (s.v. gnath(o)- II B 1 a).
pédodontie (v. péd(o)-1). , subst. ,,Branche de l'odontologie s'occupant particulièrement des maladies, de la thérapeutique et de la restauration des dents des enfants, ainsi que des méthodes prophylactiques et du traitement des malformations dento-maxillaires`` (COURTOIS 1972).
Prononc.:[], [], [o-].

-odonte, -odontie
Éléments tirés du grec ( Odont-) qui entrent dans la composition de mots savants relatifs à la classification des animaux selon la présence ou l'absence de dents ou selon la conformation ou la disposition de leurs dents : acrodonte, anodonte, mastodonte, sélénodonte, etc.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем написать реферат

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”